La Thaïlande

Publié le par Guillaume

Nous sommes restés 12 jours en Thaïlande, c’est plus que prévu au départ, mais trop peu pour découvrir toutes les faces de ce pays.

 
DSCF1408

 

 

Quand on voyage en Thaïlande, on a l’impression de sortir de l’Asie sinisée. C’est plutôt différent de la Chine je trouve, alors qu’au Vietnam, on sent l’influence chinoise partout.
Le Bouddhisme est religion d’Etat, c’est très important dans la vie des thaïlandais (nourriture, mode de vie,..). Le Roi est un personnage hors du commun, et on ne doit pas surtout pas dire du mal de lui. Les thaïlandais lui vouent un respect plus grand encore qu’au Bouddha. Il ne s’agit pas de dictature, mais de tradition. Il y a beaucoup de portraits du Roi dans les rues. Un jour à Bangkok, tous les habitants se sont habillés en jaune, sans qu’on comprenne pourquoi. Il s’agissait en fait de célébrer l’anniversaire du règne (le plus long de la planète) de Roi Bhumibol en portant des vêtements à sa couleur.

L’architecture est très spéciale. Ca m’a fait un effet bizarre : après avoir passé une journée au Chiangmai à visiter des temples, j’avais mal à la tête à force de regarder ces constructions de style « psychédélique » !! Mais nous avons vu des temples superbes dans le Nord du pays.

 

Les Thaïlandais, contrairement aux chinois, savent parler anglais, donc nous n’avons pas eu de problèmes de communication. Le coût de la vie est à peu près le même qu’en Chine. Le mieux, c’est d’arriver dans le pays avec les billets d’avion et une nuit d’hôtel. Pas besoin de préparer plus, en effet, les nombreux « TAT », ces agences agréées par le ministère du tourisme thaï se chargeront de procurer billets de transports et réservations d’hôtel à moindre coût. On trouve ces agences un peu partout dans Bangkok, et on évite ainsi de se faire trop avoir sur les prix.

 

Le Touk-touk est pour les étrangers la façon la plus économique de se déplacer. On peut voyager quasiment gratuitement si on accepte de rentrer dans la boutique de l’ami du chauffeur pour qu’il touche sa commission. Mais, prendre le touk-touk, ça peut aussi être très désagréable à cause de la pollution.

 

 

 

Donc, on commence par Bangkok. Nous y sommes restés 2 jours à l’arrivée et 2 jours avant de nous envoler vers le Vietnam. C’est pas mal mais j’ai été un peu déçu. C’est une grande ville polluée sans trop de charme. Il faut y rester 1 ou 2 jours pour voir le palais royal (attention, on ne rentre pas en short) et quelques temples, mais il y a beaucoup mieux à voir en Thaïlande.

 

Des amies thaïlandaises rencontrées aux USA l’été dernier nous ont quand même emmener dans des endroits sympas, notamment le quartier branché de Siam et un gigantesque marché et on a bien rigolé. L’une d’elle avait un grand père Général dans l’Armée et nous a invité à manger chez elle, dans un palais ! On a pu voir un beau spectacle de « lady boys » (spécialité thaïlandaise) dans un style cabaret.
La cuisine thai est délicieuse, mais attention aux épices ! Ca brûle, surtout les « not spicy papaya salads »!!

 
DSCF1449

 

 

Ensuite, on part en bus pour le Chiangmai, province célèbre pour sa jungle qui permet de faire de belles randonnées. Dans la ville de Chiangmai, il y a un temple tous les coins de rue. Ils sont plus beaux qu’à Bangkok. On a discuté avec des moines de leur mode de vie sans apprendre grand-chose sur le Bouddhisme. Là, nous essayons les massages thai qui font beaucoup moins mal que les massages chinois, c’est très confortable.

 

Puis, on part faire un trek dans la jungle. Ca commence tôt le matin par une ballade en éléphant, puis on monte vers un village typique (après quelques arrêts baignade dans les cascades) où nous passerons la nuit. C’est très appréciable de pouvoir respirer un peu (sortir de Bangkok et de Pékin). Le soir, notre guide nous fait un feu de camp. Le lendemain, on continue la marche pour rejoindre un endroit où nous reviendrons au point de départ par radeau de bamboo. C’était amusant, du rafting sur un radeau !

 

C’est dommage de ne pas être restés plus longtemps dans cette région. On peut faire des randos longues et voir des endroits assez sauvages, notamment du coté du Triangle d’Or, au Nord du Chiangmai.

 

De retour à la ville, on a vu une compétition de boxe thai. C’est « full contact », pas de retenue et moins de politesse que les autres arts martiaux asiatiques. C’est efficace. Mais les mecs s’entraînent en tapant des arbres jusqu’à ce qu’un muscle apparaissent au niveau du tibia..

 
DSCF1664
Enfin, on descend dans le sud, à Kraby. On avait hésité avec Koh Samui, mais finalement, on a choisi l’endroit le moins touristique. Kraby, c’est pas loin de Phuket mais ça n’en a pas les inconvénients (tourisme de masse).

 

 
 

 

 

On a passé 4 jours tranquilles dans un décor paradisiaque. Nous sommes allés en bateau à Koh Phi Phi, qui est le 2ème spot mondial de snorkeling (plongée avec tuba). Je n’ai jamais vu d’endroits à la mer aussi beau qu’ici. La couleur de l’eau dans les lagons, la mer transparente, la végétation dans les îles, les caves,… On a fait beaucoup de bateau pour aller d’îles en îles et on a eu droit à une dizaine de stops pour plonger (soit en pleine mer, soit à proximité de caves). Sous l’eau c’est comme un dessin animé ! Des poissons multicolores, des raies, le corail, je n’avais vu ça qu’à la télé avant..

 

Les plages de ce pays sont certainement les plus belles du monde. Par exemple, Maya Beach où a été tourné le film « La plage ».

 

Nous avons vu un concert de rock thaïlandais, c’était sympa aussi.

 

 

En résumé, la Thaïlande, c’est mon coup de cœur de ce voyage de Nouvel an. J’espère pouvoir y retourner, il reste trop de choses à voir. Beaucoup de belles plages dans le Sud, et des randonnées dans la jungle du Nord.
De retour à Bangkok, Meidi est rentré en Chine pour préparer des concours et François et moi avons obtenu un visa pour le Vietnam.

Publié dans Voyages

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article